Tuer le père – Amélie Nothomb

Tuer le père - Amélie NothombTuer le père

Amélie Nothomb

Editions Albin Michel

2011

16 €

Synopsis

« Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur. »

Mon avis

Voici ma première lecture d’un livre d’Amélie Nothomb, un livre que j’ai eu la chance de lire grâce à l’opération la rentrée littéraire de Priceminister. Je les remercie donc pour cette découverte.

Amélie Nothomb est une auteure que j’avais hâte de découvrir, il a peut être fallu me forcer un peu pour la lire, car j’avais réellement du mal à me lancer. Et bien c’est chose faite et je ne le regrette pas 🙂

Alors ce livre, comment dire, est assez déroutant. Comme le synopsis n’est pas très parlant, voici de quoi ça parle. Un jeune garçon de 14 ans nommé Joe est mis à la porte par sa mère qui préfère son nouvel amant. Joe est doué pour la magie, il passe donc ses nuits à faire des tours de magie dans les bars pour gagner sa vie. Un jour il est repéré par un homme qui l’envoie chez le magicien de la ville pour le perfectionner. Norman, le magicien, accepte, considérant alors Joe comme son fils. Mais Joe est relativement perturbé notamment dans son comportement …

Déjà ce qui m’a bien aidé à me plonger dans ce livre, c’est qu’il est question de magie. On découvre plusieurs personnages dont principalement, Joe, Norman et Christina. Ils ont tous les trois des caractères bien différents, mais forment un tout, une petite famille. La présence de chacun est vraiment essentielle dans ce livre et contribue au bon déroulement de l’histoire.

Le caractère de Joe est dès le début imprévisible. On ne sait pas quoi s’attendre avec ce personnage. A la fois jeune garçon mais avec un esprit déroutant, d’un adulte machiavélique. Norman voit Joe comme son fils, c’est un adulte posé qui devient professeur pour Joe. Il y a un lien très fort entre ces deux personnages, une machination, l’un qui veut comprendre l’autre, l’autre qui veut berner l’un.

J’ai pu lire dans d’autres chroniques que le rythme était lent. Moi j’ai beaucoup apprécié en fait, l’histoire se déroule avec un rythme naturel, très agréable qui ne laisse pas temps morts. A un moment l’histoire prend une certaine routine, à un autre elle se retrouve complètement chamboulée par un évènement. Du coup j’ai beaucoup apprécié le récit, mais également le style de l’auteure, à la fois simple et recherché. Un bon mélange pour une bonne lecture.

Par ailleurs, j’ai également beaucoup apprécié les couleurs de la couverture, aux couleurs très vives, ainsi que le titre, qui du coup s’accorde très bien avec le roman. Le roman donne envie d’être lu, et je trouve que ça a été un très bon choix de la part de l’éditeur.

En clair une bonne découverte, je m’attendais à un roman plus long, mais en fait je l’ai lu très vite. Un livre que je conseille pour une lecture agréable mais déroutante…

Priceminister - Chronique Tuer le père Amélie Nothomb

Publicités
Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :