Aurore – Enrique Fernandez

Aurore - Enrique FernandezAurore

Enrique Fernandez

Editions Soleil

2011

15,90 €

Synopsis

« Qui suis-je ? », « D’où je viens ? » ainsi commence l’incroyable histoire de la jeune Aurore. Et seul, Vokko, un mystérieux animal à la crinière ondulée, guide spirituel, semble pouvoir l’aider à y répondre.

Crinière rousse flamboyante, yeux bleus, impétueuse, Aurore appartient à une tribu qui, depuis des millénaires, croit aux esprits des ancêtres, et vit de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Un temps révolu. La tribu est aujourd’hui divisée : d’un côté, ceux qui ne croient plus en rien ; et de l’autre, ceux qui continuent à espérer, à lutter…

Un soir, un phénomène magique, extraordinaire se produit : une lueur brillante, dorée, envahit le ciel… Quelques jours plus tard, un ruisseau scintillant traverse le village, et transforme Aurore en pierre !

Pour la sauver, ses parents décident de suivre le ruisseau pour remonter jusqu’à sa source… Quant à Aurore, piégée, elle doit s’efforcer d’inventer une chanson qui témoignerait de l’essence de son peuple. Une rédemption ?

Mon avis

Aurore. Une première histoire d’amour à la vue de la couverture. Un rouge très profond qui attire et captive. On a envie de savoir de quoi ça parle, qui sont ces personnages et dans quel univers on embarque. J’ai tout de suite adhéré aux dessins de la couverture avec un gros coup de cœur pour la police d’écriture du titre du livre : Aurore.

Un histoire simple d’un peuple et d’une jeune fille : Aurore. Une histoire qui a un but, redonner espoir à un peuple qui ne croit plus en rien (ou du moins la plus grande partie de ce peuple).

Aurore est dans un monde entre les mondes, elle voit les gens, les esprits, les dieux, mais ne peut pas être vue par les mortels dont ses parents. Elle seule peut sauver son peuple en composant une chanson pleine d’espoir.

Les bases de l’histoire sont très intéressantes et entrainantes. On trouve Aurore dans ce monde aux côtés des siens sans qu’eux puissent la voir. Une double énigme au final : comment Aurore s’est retrouvé là (et comment va-t-elle pouvoir retrouver les siens) et comment va-t-elle sauver son peuple ?

Une histoire très bien mais pas assez aboutie à mon sens. On passe sur des moments intéressants qu’on aimerait quelque fois plus développés.

Au niveau des dessins, la couverture annonce la couleur, ils sont magnifiques. J’ai tout de suite accroché aux grands yeux turquoises d’Aurore. Des dessins très bien travaillés avec des couleurs parfaitement en adéquation avec l’histoire, à fois sombres, quelques éclats lumineux, un ensemble magnifique.

Au final un avis mitigé sur cette bande dessinée. Autant j’ai été conquise par la couverture et le coup de crayon, autant l’histoire m’a intriguée puis un peu déçue par le manque d’information et d’approfondissement.

Un grand merci à Babelio et aux Editions Soleil pour cette découverte.

Lu dans le cadre de la Masse Critique

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :