Louis le Galoup, tome 1 : Le village au bout du monde – Jean-Luc Marcastel

Louis le Galoup, tome 1 : Le village au bout du monde - Jean-Luc MarcastelLouis le Galoup, tome 1 : Le village au bout du monde

Jean-Luc Marcastel

Editions Nouvel Angle/Matagot

2011

15 €

Synopsis
La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout… un galoup. Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son visage au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur mite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes… Ce royaume que l’ombre du Vicomte de Marsac, l’Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu… Mais derrière le simple garçon des montagnes, un autre se cache, plus griffu, plus sauvage, qui attend son heure… Mais cet autre sera-t-il assez fort, assez terrible, pour s’opposer aux ténèbres et à ses émissaires ? Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussotte, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, devra partir en quête de ses origines, après qu’une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village. Mais les nouvelles vont vite, quand on a des yeux partout, et la chasse infernale de Malemort, le Grand Veneur, le maître des galoups noirs, est déjà en route…

Mon avis

Jean-Luc Marcastel est un auteur que j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois sur des salons. J’ai été tout de suite été intéressée par ses romans, car ils correspondent à première vue à ce que j’aime lire. Au salon du livre de colmar, j’ai donc sauté le pas en achetant le premier tome de Louis le Galoup (son premier roman si je ne me trompe pas) et je ne regrette pas de moins du monde. Explications.

Louis le Galoup est une histoire de fantasy jeunesse, relatant les aventures de Louis. Je ne suis pas fan des 4ème de couverture (oui c’est bête ^^) car j’ai peur (et c’est le cas pour certaines) qu’elle révèlent trop d’éléments sur le contenu du bouquin et surtout sur l’histoire et puis je suis une aventurière, j’aime me lancer dans une aventure sans trop savoir à quoi m’attendre quand je sens au premier abord que ça va me plaire.

Ce premier tome est un tome qui met en place les éléments. Il est suivi de 4 autres tomes (donc 5 tomes en tout pour ceux qui suivent). Dans ce tome on découvre donc l’univers de Louis et bien entendu tout l’univers qui gravite autour du livre : les lieux, les noms, les habitudes, le passé, etc.

Au commencement Louis ne sait pas qu’il est un Galoup, c’est simplement un jeune garçon, « fils » de l’homme le plus puissant et le plus riche de son village, qui est très proche de son frère. Comme deux jeunes gens, ils vivent des petites aventures au quotidien, des bagarres, des réprimandes en bien d’autres. Suite à un évènement, Louis va se laisser submerger par des émotions cachées au fond de lui, ses émotions de Galoup. Rien de secret la dedans, le titre de la saga stipule clairement que Louis est un Galoup. Comme souvent dans ce type de roman, Louis va apprendre des vérités, découvrir qu’il est lié à un grand destin, qu’il est recherché etc. Enfin bref sa vie va se voir complètement chamboulée avec ces découvertes.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce roman c’est le style de l’auteur. Tous les éléments de l’histoire sont là pour plaire, mais le style de l’auteur ajoute une touche originale qui fait que la lecture est encore plus sympa. Le style choisi est celui de l’ancien français si je peux dire ça ainsi, c’est à dire que les personnages et le narrateur vont s’exprimer un peu à l’ancienne. De quoi nous mettre complètement dans l’histoire et de nous décrocher de la réalité. Le tout est très fluide, très médiévale.

Autre point sur la plume de l’auteur, on sent à travers le roman que l’auteur s’est donné à corps perdu dans sa saga et qu’il a beaucoup d’affection pour ses personnages et son univers. Si je ne me trompe pas, le lieu correspond à celui où l’auteur habite, il en parle donc avec beaucoup de passion. Ensuite, le prénom de Louis n’est autre que celui de son fils. Un attachement et un amour qui se transmet dans sa plume. Autant dire qu’on ressort de ce livre avec l’envie de découvrir la région mais aussi davantage les personnages (même s’ils restent fictifs) plus ou moins associés à des éléments de la vie de l’auteur.

Au niveau des personnages, j’ai facilement accroché aux personnages importants de l’histoire dont bien entendu Louis. Louis est vraiment un jeune homme, autant dans ses manières que dans ses réactions, c’est à dire spontanés mais timide, sans trop de soucis, si ce n’est celui de sa famille et rejetant en masse ce qui ne fait pas parti de ses croyances. Il va beaucoup évolué dans ce premier tome, surtout au niveau de sa manière de penser. Pour accepter ce qu’il est, autant dire que ça n’est pas facile. Un personnage qui n’est donc pas parfait, et surtout qui a besoin de ses amis et du soutien des autres pour arriver à progresser. C’est d’ailleurs un élément que j’aime beaucoup dans ce roman : la camaraderie. Dès les premières pages, on voit le lien très fort qui uni Louis et son frère. On sent que les personnages ont besoin les uns des autres pour avancer dans leurs aventures. J’espère que c’est un lien et un sentiment qui va durer au fil des tomes.

Le seul petit défaut que j’ai trouvé dans ce livre est le développement du personnage de Séverin, le frère de Louis. Il apprend lui aussi de nombreuses choses sur sa vie, des choses qui vont le bouleverser, mais ça n’est pas très développé ou alors ses réactions ne sont pas très explicites contrairement à Louis. Je comprends tout a fait que le roman soit centré sur Louis, mais j’ai été assez gêné que ce personnage reste en retrait pendant que Louis en apprend plus sur son héritage, alors que Séverin apprend lui aussi de nombreuses choses sur sa vie mais il reste de côté jusqu’à ce que Louis est fini d’apprendre un maximum de choses sur ce qu’il est vraiment. Pourtant ça n’est pas le caractère du Séverin que l’on rencontre dès le début de l’histoire, posé certes mais assez frivole, pas trop timide. J’espère que ce personnage sera davantage développé dans les tomes suivants 🙂

Un dernier point (promis) au niveau de l’objet livre. J’ai beaucoup eu de mal à me lancer dans cette saga tout simplement à cause des nombreuses couvertures différentes qui sont sorties (3 couvertures différentes pour les premiers tomes). L’édition que j’ai (la dernière GF sortie en date) est vraiment très belle. Un touché cuir, ancien sur la couverture, des illustrations superbes, un dessin très fin, des petites touches graphiques (comme le dessin à côté des numéros de pages) qui donne un petit plus, une conclusion de roman avec des recettes et des illustrations très sympas. Des illustrations d’ailleurs que je regrette de ne pas avoir trouvé directement à côté des textes pendant la lecture. Néanmoins je suis très déçue du manque de communication de la maison d’édition. L’édition que j’ai est sortie uniquement pour les 2 premiers tomes (3 peut être à vérifier).. à quand la suite ? D’autant plus que j’ai contacté la maison d’édition pour en savoir plus sur la sortie de la suite dans cette édition (donc tomes 3, 4 et 5) et c’est silence radio … (edit : j’ai des news, voir fin chronique)

En bref : Un livre qui annonce une très belle saga, on rentre très vite dans l’histoire, un côté médiéval et fantastique qui permet de se couper réellement du quotidien, une plume fluide, des pages qui tournent facilement, un objet livre très sympa. Je recommande pour ceux qui aiment les histoires d’aventures, d’amitiés, les galoups, les chevaliers, les vilains méchants etc …

Et maintenant, il me faut la suite !

NB : le tome 1 est sortie hier (22 février 2012) en format poche chez Le Livre de Poche Jeunesse pour la modique somme de 5,90€. Pour ceux qui veulent tester, c’est même plus la peine d’hésiter 😉

EDIT du 24/02 : Jean-Mathias Xavier, l’illustrateur du livre, m’a précisé des petites choses : L’édition poche ne contient que le texte brut. C’est à dire ni les recettes ni le glossaire sur les termes médiévaux que Jean-Luc emploie dans son roman ni les illustrations des entêtes des chapitres ni le carnet d’illustrations à la fin du roman. Donc pour profiter pleinement de l’histoire et de l’univers, je vous conseille d’opter pour l’édition que je vous présente dans cette chronique.

D’ailleurs Jean-Mathias m’informe également la saga sort prochainement dans l’édition que je vous présente (YES!). Le tome 3 est prévu pour le mois de juin prochain, et le 4 pour septembre. Me voilà heureuse pour la journée !

Un grand merci à Jean-Mathias pour ces éclaircissements !

Publicités
Tagué , ,

8 réflexions sur “Louis le Galoup, tome 1 : Le village au bout du monde – Jean-Luc Marcastel

  1. Arcaalea dit :

    Ce livre me tente déjà depuis pas mal de temps et ta chronique ne fait que me le confirmer ^^

  2. Jean-Mathias dit :

    Bonjour, je suis l’illustrateur du livre. Je vous remercie pour votre intérêt et vous réponds concernant la suite des livres.
    Le tome 3 est prévu pour le mois de juin prochain, et le 4 pour septembre.
    Par contre Louis le Galoup en Poche ne contient pas les recettes ni le glossaire sur les termes médiévaux que Jean-Luc emploie dans son roman ce qui est bien dommage! Enfin vous n’aurez n’y les illustrations des entêtes des chapitres ni le carnet d’illustrations à la fin du roman, c’est aussi un petit manque. En bref, dans le roman en format poche vous n’avez que le texte brut. À ce prix là, livre de poche ne pouvait rivaliser avec la version luxe qui est à 15 euros, comme celle que vous avez en votre possession et que vous décrivez merveilleusement bien.
    Merci pour votre article.
    Amitiés
    Jean-Mathias XAVIER

    • Lanyla dit :

      Merci beaucoup pour votre commentaire, je suis très flattée de vous voir passer par là 🙂 Merci également pour les éclaircissements que vous m’apportez sur les différentes éditions ! Autant dire que suis ravie que les tomes 3, 4 et 5 vont voir le jour dans l’édition que j’ai actuellement =) ! A bientôt, Gaëlle

  3. Nathan dit :

    il est déjà dans ma PAl, et dédicacé ! 😀 Jean-Luc est quelqu’un de très gentil !! 😉

  4. […] Car la sortie que j’attends avec impatience de Jean-Luc Marcastel est la sortie du tome 3 de Louis le Galoup dans l’édition Luxe. Cette sortie est prévue pour juin si je me souviens bien. J’ai […]

  5. Julieblack dit :

    J’ai adoré ce premier tome. Mais j’ai acheté la version de poche. Pour la suite, tu m’as donné terriblement envie d’acheter la version luxe!

  6. […] le Galoup, une saga que j’avais hâte de poursuivre après avoir grandement apprécié le 1er tome. Et une suite qui m’a quelque peu déçue. Je […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :