Louis le Galoup, tome 2 : Les nuits d’Aurillac – Jean-Luc Marcastel

Louis le Galoup, tome 1 : Le village au bout du monde - Jean-Luc MarcastelLouis le Galoup, tome 1 : Le village au bout du monde

Jean-Luc Marcastel

Editions Nouvel Angle/Matagot

2011

15,20 €

Synopsis

Pourchassés par le Scalaire et ses limiers infernaux, Louis, Sévérin et la Roussotte ont fui leur village au bout du monde, abandonnant derrière eux innocence et enfance. Sur les conseils de Thierry, le galoup blanc, resté en arrière pour retenir leurs monstrueux poursuivants, les trois compagnons descendent la vallée pour se rendre à Aurillac et trouver asile chez Maistre Lebreton. Mais encore faut-il entrer dans la ville et, une fois dedans, pouvoir en ressortir… Les murailles peuvent vite se transformer en piège mortel, surtout quand on y est enfermé avec les loups. engloutira bientôt Aurillac. Dans la nuit qui monte, une tourmente approche, terrible, carnivore, sans repos, et cette tourmente a un nom… Malemort. Le Grand Veneur chasse et sa proie… c’est Louis.

Mon avis

Un nouveau tome de Louis le Galoup, une saga que j’avais hâte de poursuivre après avoir grandement apprécié le 1er tome. Et une suite qui m’a quelque peu déçue. Je m’explique.

Dans ce deuxième commence réellement la traque. Louis, ainsi que ses petits compagnons sont recherchés. Leur destination dans ce roman : Aurillac. J’ai beaucoup apprécié les premiers chapitres qui transpirent de tension et de noirceur car dans cette saga, les méchants sont de vrais méchants.

Une fois arrivés à Aurillac, on rencontre 2 nouveaux personnages fort sympathiques : Maistre Lebreton et sa compagne Sandrine. A partir de ce moment, même s’il se passe quelques évènements qui remettent le lecteur sous tension, le tout stagne un peu au niveau de l’évolution de l’action.

C’est un mauvais point qui va faire place à un bon point, car cette « non-évolution » va nous permettre d’en apprendre plus sur certains personnages comme Margot, que j’aime particulièrement, et sur les enjeux du conflit. Les relations entre les personnages vont évoluer et la lecture reste fluide. C’est donc un mal pour un bien.

Dans la dernière partie du livre les choses se corsent de nouveau et l’action reprend de plus belle. L’auteur exploite a merveille les capacités des Galoups, créatures puissantes et étranges. Au passage apparaissent de nouveau mystère, de nouvelles questions qui donnent envie d’en savoir plus sur la suite de l’histoire.

Un objet livre à nouveau très beau. Une superbe couverture, des illustrations très belles, un précis contenant illustrations, lexique, recettes, légendes, pour finir le roman en beauté.

En bref : une bonne suite qui ne m’a pourtant pas emballée autant que le premier tome. Néanmoins l’histoire garde son côté sympathique et agréable et donne sans aucun doute, envie de poursuivre les aventures de Louis et de sa bande. D’autant plus que la suite est enfin sortie dans la version Luxe (donc dans la continuité de l’édition que je possède). Achat prévu pour bientôt 😉

Publicités
Tagué , , ,

4 réflexions sur “Louis le Galoup, tome 2 : Les nuits d’Aurillac – Jean-Luc Marcastel

  1. julieblack dit :

    Je l’ai dans ma PAL, mais ne l’ai pas encore lu…. J’espère que je ne vais pas être déçue.

  2. Lucille dit :

    J’ai vraiment beaucoup aimé le 1er tome, j’ai hâte de lire le 2e, mais si tu dis qu’il est un poil moins bien ! 🙂

  3. Julieblack dit :

    Mince, dommage que tu ais moins aimé. Moi, c’est plutôt le contraire, et je n’ai pas vraiment senti que l’action stagnait (je devais être totalement prise dans l’histoire ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :